Dans le courant du mois de décembre 2019 j’ai eu l’opportunité d’effectuer des prestations de maquillage créatif.

Les événements étaient organisés par des comités d’entreprise à l’occasion de l’arbre de noël des employés et de leurs enfants.

Pour moi c’était une grande première. Je n’avais jamais expérimenté cette technique qui n’a rien à voir avec la peinture traditionnelle. Peindre sur la peau n’est pas du tout la même chose que de peindre sur du papier ou une toile ! Selon le type de peau, le rendu des textures et des couleurs varie et pour maîtriser cela seule l’expérience permet d’apprendre.

Au niveau du matériel, je suis allée faire un tour dans la superbe boutique Paris Berlin. On aimerait tout acheter! Ce magasin vend essentiellement des produits pour les maquilleurs professionnels (cinéma, mode…). Je me suis donc équipée en couleur (palette et galets individuels Aqua color de la marque KRYOLAN), poudre de diamant (le rendu est plus subtil que les paillettes) pinceaux et éponges. En plus de tout cela, je me suis procuréE quelques pochoirs dans le but de gagner du temps sur la réalisation de certains motifs (et puis les enfants aiment bien choisir 🙂 ).

J’ai suivi les conseils d’un professionnel et j’ai opté pour des galets de couleur à l’eau avec un fini mat qui dure plus longtemps sans s’altérer avec la transpiration!

Cela m’a demandé un certain budget mais je concidère cela comme un investissement pour un travail de qualité lorsque je serai plus expérimentée. Après, il est tout à fait possible de remplacer la poudre de diamant par des paillettes et les galets de couleur à l’eau de la marque Grim’tout sont tops et plus abordables.

J’ai aussi vu certaines maquilleuses utiliser des fards à paupières classiques en complément de la peinture, cela crée des effets vraiment beaux et subtils.

Après quelques petits crashs tests, histoire de me faire la main, j’ai effectué ma première prestation à l’Université Paris 13.

  

L’ambiance était très sympathique mais la cadence par contre était vraiment très soutenue. Avec pas plus de 5 minutes par maquillage, on a à peine le temps de changer l’eau qui nous sert à humidifier les éponges et nettoyer les pinceaux. Nous étions deux maquilleuses et bien sûr il y avait plein d’autres activités. L’événement a duré environs 3h30 non-stop ! Malgré cela, j’ai vraiment apprécié.

J’adore être avec les enfants et leur faire plaisir, les émerveiller avec quelques paillettes ! On ne voit pas le temps passer.

Le lendemain c’est aux Folies Bergères (Paris 9e) que la deuxième prestation s’est déroulée. C’est un tout autre cadre et une pression supplémentaire d’œuvrer dans un tel lieu mais là encore tout s’est bien passé. C’est fois-ci nous étions huit maquilleuses. Papillon, chat, princesse, pirate, super héros… tout y est passé et voir le sourire de chacun lorsqu’il se regarde dans le miroir est la plus belle des satisfactions pour moi.

         

Je n’ai malheureusement pas pu faire de photos des maquillages (pas de droits à l’image et encore moins de temps 🙂 ) mais j’en garde un très beau souvenir !

Evidemment, j’ai encore beaucoup à apprendre pour maîtriser cet art, ce n’est pas en deux jours que l’on sait parfaitement maquiller et surtout que l’on trouve son style mais je compte bien progresser !

Enjoy la Môme.